Manifeste sur le racisme !

Je n’ai jamais été victime de racisme. Je n’ai subi durant mes 9 ans en France que plusieurs centaines de remarques désobligeantes mais qu’on lance parce qu’on n’a rien à dire ou parce qu’on se trouve drôle.

Certes, en France, j’estime qu’on devient paranoïaque avec le « politiquement correct » et qu’on a souvent peur que tout propos soit détourné de manière à devenir un propos raciste ou hostile. J’ai lu récemment « Americanah » de Chimamanda Ngozi Adichie et vu le film « Green Book » de Peter Farrelly. Les deux oeuvres parlent de racisme envers les Noirs mais sévissant à deux époques différentes. Et on comprend alors l’évolution du racisme primaire, direct et intransigeant d’autrefois vers un racisme subtil, enfoui et plus fourbe.
Effectivement, quand je parle du racisme d’aujourd’hui, je fais abstraction des propos racistes encore directs et insultants à la Eric Zemmour. Je vais plutôt parler de racisme au quotidien, fin, habile qui pique à la surface sans laisser de trace apparente.
J’appellerai ce racisme plutôt un « racisme de préjugés« . Et en parlant de préjugés, j’en ai entendu de toutes sortes des plus primaires et limite ridicules aux plus ingénieux. Et je pense que c’est effectivement ce type de racisme qui nous blesse le plus.
Personnellement, me traiter de « Sale arabe » ne me toucherait pas autant que « Ah mais vous avez la wifi au bled ?« , prononcée bien sûr sur un ton mimant l’humour mais dissimulant une envie de montrer une supériorité sociale et économique. Je vous épargne aussi toutes les blagues au premier degré sur le nombre de chameaux que détient mon père, le village d’où je viens, le voile qu’on ne me voit pas porter, et mes cousins supposés vivre à Marseille.

Effectivement, ce genre de propos est parfois difficile à digérer surtout de la part de personnes proches qui parfois ne le font pas exprès.
Mais lorsqu’on est face à ce genre d’attitude, que pouvons-nous faire ? Les insulter ? Les afficher ? Se révolter contre la diffamation ? Il y a beaucoup de possibilités, mais la meilleure pour moi reste l’éducation.
Même si aujourd’hui je trouve encore problématique qu’il y ait des idées figées sur autrui, je crois en le pouvoir de l’éducation à travers les médias. Je ne parle pas de grands médias comme les émissions de télévision, ou les grands journaux qui demandent des moyens financiers importants. Je parle plutôt des actions / initiatives que nous pouvons mettre en place au plan individuel pour faire connaître à autrui notre culture, nos valeurs, et surtout notre jeunesse aujourd’hui.
Pour la culture arabe, je pense que parler de l’Âge d’Or et des mathématiciens d’autrefois est important mais soyons plus dans le présent.
Si je prends l’exemple de la promotion du tourisme dans les pays maghrébins (principalement le Maroc et la Tunisie), je trouve que la communication reste encore archaïque et ennuyeuse. On ne suit pas l’évolution du tourisme où les voyageurs recherchent de vraies expériences d’immersion plutôt que la promesse de plages et soleil confiné dans un hôtel All Inclusive.
Parlons de la génération d’aujourd’hui !!
Qui sont ces jeunes qui viennent de pays lointains ? Qui sont les jeunes Tunisiens ? Que font les jeunes Ghanéens? Qui sont les artistes contemporains Iraniens ?

Communiquer sur notre génération est notre devoir aujourd’hui. Nous avons la chance d’avoir des moyens digitaux plus simples et à plus fort impact, alors utilisons-les à bon escient.

J’ai vu quelques d’initiatives honorables qui vont dans ce sens comme la box Nooru Box qui parle de culture noire en dévoilant des artistes noirs qui ont laissé ou en cours de laisser leur empreinte dans ce monde. J’ai aussi apprécié l’exposition tenue par le collectif Machmoum pour lesquels j’ai rédigé un petit texte. Cette exposition avait pour objectif de promouvoir la Tunisie à travers la danse, loin des clichés véhiculés depuis des siècles qui se concentrent uniquement sur les plages méditerranéennes et les bouquets de jasmin.

C’est ce type d’actions que je trouve comme réponse parfaite, sans chichi et constructive à toute forme de racisme de préjugés.

Alors, qu’en pensez-vous ?



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :