A la découverte de la Tanzanie : Zanzibar 1ère escale !

La Tanzanie, un rêve ! Rien qu’entendre le nom m’emporte dans des contrées lointaines au milieu de la savane, temple de la vie sauvage. Je me voyais déjà caresser la crinière majestueuse d’un lion, mater une course vertigineuse d’un guépard ou faire une petite sieste à l’ombre d’un baobab millénaire. Malheureusement, on ne peut toucher ni trop approcher cette vie sauvage, et fort heureusement, pour la garder intacte, indépendante et prospère. Cependant, on peut faire profiter nos yeux et nos âmes de ces paysages authentiques. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’aller en Tanzanie.

Mais avant d’y aller …

On a commencé par choisir la période du voyage. La saison des pluies s’étale de mars à mai et la saison chaude de décembre à février. C’est à cette dernière qu’on peut assister à la grande migration : gnous et zèbres se déplacent en grands troupeaux pour atteindre des pâturages plus verts : un des spectacles les plus impressionnants de la vie sauvage.

On a acheté nos billets 3 mois en avance, AR à 700€ avec KLM et une escale à Nairobi. Ce type de voyage coûte assez cher : entre 2500€ et 3500€ par personne pour un standing moyen à cause des taxes élevées à payer pour entrer aux parcs nationaux et pour y dormir le soir.

Pour les vaccinations, le seul vaccin obligatoire est celui contre la fièvre jaune. Vous pouvez le faire pour les parisiens à l’institut Pasteur ou le centre des Vaccinations Internationales d’Air France. Il coûte une centaine d’euros et n’est pas à priori remboursé par la sécurité sociale et mutuelle. Attention, la Tanzanie fait partie des pays de la zone 3 au niveau du paludisme, il est préférable d’avoir une ordonnance médicale pour un antipaludéen.

Un voyage avec une agence ou tout seul ?

Pour notre part, on a opté pour une agence, surtout pour le safari. On ne se voyait pas louer seuls une 4X4 et sillonner les chemins inconnus des parcs nationaux en traquant les animaux. On a regardé plusieurs agences dont des tours opérateurs et des agences locales. Notre choix s’est finalement porté sur Serengeti Big Cats. L’agent qui nous a contactés a été pénible (elle ne comprenait pas vraiment nos envies), mais ceci dit, le guide touristique était top et le voyage s’est très bien passé.

A-t-on besoin d’un visa ?

On peut très bien l’obtenir à l’arrivée à l’aéroport international, il coûte environ 40€.

Zanzibar, l’île aux mystères

On a préféré entamer notre voyage par une escale de 4 jours à Zanzibar. Malheureusement, la moitié des voyageurs (dont moi) n’ont pas reçu directement leurs bagages, mais ça c’est une autre histoire 🙂
On a passé une nuit à Stone Town dans un hôtel charmant Tembo, et parcouru la ville à pieds le matin. On ne s’est pas vraiment attardé sur la ville car on s’impatientait de rejoindre la plage et le soleil. Le centre-ville est très authentique, il me rappelle le centre-ville de Tunis. L’architecture, les passants, le souk, les marchands des épices … tout me rappelait ma bien-aimée Tunis, et j’étais enchantée. Notre tour n’a duré que 2h et nous voilà en chemin vers la farniente.

29340218_10214479678759315_1898720018389008384_o.jpg

On a réservé tout seul notre hôtel à Zanzibar loin de la zone touristique au fond d’un village au Nord-Est de l’île. A nous les bronzettes au soleil et la mer turquoise de l’île !

On a choisi de loger à Zanbluu Beach Hotel, magnifique hôtel 4 étoiles dont les bangalows et chambres donnent tous sur la mer pour un réveil en douceur sur une des plus vues. La nuit coûte par personne 80€ en demi-pension.

29365606_10214479676679263_7401192853986082816_o

Est-ce que ça valait la peine ?? Ouiiiii !!! Ce nouvel hôtel a été fondé par un couple d’espagnols très charmants, qui tombés amoureux de l’île, y ont construit leur vie. Le personnel est d’une politesse et gentille incroyable, de Youssef et Martine (2 massaï dont je vous parlerai en détails dans un prochain article), à Suzanne, la serveuse toujours souriante et avenante, aux propriétaires espagnols agréables.

On nous a même offert une chambre Infinity avec une petite piscine privée, alors qu’on a payé pour une chambre classique.

29386123_10214479676799266_6394967993188614144_o

Plage, piscine, paysage, rigolades, la belle vie !!

Je ne vais pas m’étaler longtemps sur les activités à Zanzibar. On n’a fait que profiter du soleil, heureux d’avoir échappé aux jours froids de Paris. On passait toute la journée au bord de l’infinity pool qui donne sur la mer, ou à la plage.

29343118_10214479677919294_2336021042868256768_o

On a fait une sortie en mer avec une séance de snorkelling, les fonds marins étant assez riches en poissons variés. On a découvert aussi une des plus belles plages que j’ai jamais vues, près de l’île Mnemba. Cette dernière est une île privée, on ne peut y accéder que si on séjourne dans l’hôtel &beyond Mnemba.
« Personne ne sait qui possède cette île. A Zanzibar, on dit que c’est une propriété de Bill Gates, il n’y a que ceux qui sont au gouvernement qui le savent« , nous dit le maître de snorkelling.

29366428_10214479677599286_8752905167541633024_o

Des menus gastronomiques

La bouffe à Zanzibar est excellente ! On s’extasiait devant les fruits de mer frais, les desserts maîtrisés, le goût authentique des fruits : mangue, ananas, banane… Un seul hic, la pastèque, qui n’était pas aussi succulente que la pastèque tunisienne :p

De belles rencontres avant tout !

Mais au-delà de la mer, du soleil et de la fariente, ce qui m’a le plus frappée sont les gens. D’une politesse et d’une sympathie hors pair, ils arrivent à t’arracher facilement ton plus grand sourire. On ne peut les décrire qu’avec un seul mot : la bienveillance. J’ai passé une bonne partie de mon séjour à discuter avec le personnel. Chacun a sa propre histoire, presque tous ne sont pas issus de Zanzibar et se sont déplacés pour travailler. Youssef m’a raconté tous les détails de la vie de sa tribu massaï à Ngorongoro : « Je veux un jour rentrer chez moi définitivement, je veux manger de la viande tous les jours, et m’occuper de nos troupeaux de vache« , me dit-il en rigolant.
Contrairement à ce qu’on peut penser d’une population pauvre, ces tanzaniens m’ont impressionnée avec leur détermination et ambition. Chacun avait des projets pour la vie : »devenir un coach de la plongée« , « devenir maîtresse d’école et enseigner l’histoire aux enfants« , « améliorer la vie de ma communauté massaï« … Tous avaient un objectif et un amour fort de leur patrie. Ils étaient fiers de leur patrimoine, vénéraient leurs tribus, croyaient en l’avenir.

Je vous raconterai le reste du voyage dans un prochain article : un safari, d’autres rencontres, de la découverte, et du bonheur …

29356612_10214479676919269_7934158807490363392_o (1)

29425424_10214479678479308_5260415548310683648_o.jpg

Un commentaire sur “A la découverte de la Tanzanie : Zanzibar 1ère escale !

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :